Présentation





- El ruido y la furia -
Acrylique sur toile
h. 200,00 x l. 200,00 x p. 5,00 cm

City Slickers
par Mariana Wathelet (extrait)

L'animal, mythe,allégorie, forme ou inscription fait partie intégrante de l'histoire de l'Art. Pour le Luxembourg, après les sculptures d'Auguste Trémont, la peinture fait une 'boucle animalière' autour des poules signées Max Kohn, du lapin réalisé par Jean-Marie Biwer, des poissons peints par Fernand Roda et des petits chiens de Dany Prum mais aussi et surtout, de l'impressionnante ménagerie de Marco Weiten.Lions, tigres, zèbres, vaches, chiens, corbeaux, singes, canards, pingouins ou cochons ailés, symbole de l'éternel retour et de la régénération continuelle de la vie, les animaux de Marco Weiten restent l'une des images qui illustrent le mieux le concept du temps et de l'existence. Soit donc le lion de la "grande année" d'avant l'homme, le singe des "temps d'après" qui tente en vain d'inverser le cours de la vie, le pingouin qui traverse la ville écrivant de ses pas des histoires pour les enfants et l'histoire des adultes, l'animal est à la fois poème et philosophie, image et inscription, tranche de vie ou de mort au quotidien.Passionné de la vie sauvage, Marco Weiten séduit le public depuis 1992 à travers de nombreuses expositions en France, aux Etats-Unis et au Grand-Duché.

Premier Prix au concours 'am Schluechthaus' 1994, Premier Prix de la jeune Peinture, 1995 Marco Weiten sait, pour citer Nathalie Becker, "redonner ses lettres de noblesse à la peinture animalière contemporaine".
 

https://www.youtube.com/watch?v=Vf7GPBqwQAQ

https://www.youtube.com/watch?v=qCNnrOaBasw

https://www.youtube.com/watch?v=Jl89139DM4E

https://www.youtube.com/watch?v=39KKnnlhW6E